22,00
TVA incluse

Nouan-le-Fuzelier village solognot

EPUISE
Auteur : Jean Piat
Editions : Royer
Année : 1996
Format : 16 x 22 cm
Pages : 236
N° ISBN : 978-2-908670-33-2
 

     Jean Piat, l'un des quatre enfants de Joseph Piat, artisan tonnelier et commerçant et de Marguerite Chevet, institutrice, après une complète carrière dans l'Éducation nationale est revenu à Nouan, son pays natal, avec sa femme ellemême agent de l'Éducation nationale, pour y profiter ensemble de leurs retraites.
     Après avoir dirigé le Syndicat d'initiative pendant plusieurs années, il mène de pair la présidence du « Club des Brémailles », club des « anciens » et la recherche de tout ce qui a trait à la vie quotidienne à Nouan au XIXe siècle, plus spécialement entre 1820-1825 et 1911 avant la Grande Guerre. Pourquoi cette seule période ? Avec, peut-être, le petit espoir d'avoir le temps de prolonger ses recherches vers le 1er empire, les régimes qui l'ont précédé, la « Révolution ».
     Il a trouvé sur place à la Mairie, dans les écoles, au presbytère, chez les nouanais, un ensemble de documents très évocateurs, laissant peu de choses dans l'ombre, se réservant toute latitude pour se rendre aux Archives départementales ou orléanaises en quête de renseignements complémentaires.
Chaque jour, de découverte en découverte, son champ de recherches s'est étendu, le XIXe siècle à Nouan, pourtant modeste village, ayant été fertile en événements de toutes sortes : humains, politiques, économiques, sanitaires, culturels... Ce qui explique la diversité des chapitres.
     Jean Piat remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux qui, à divers titres, l'ont aidé.

Afficher plus >>


Nouan-le-Fuzelier village solognot

22,00TVA incluse
EPUISE
Auteur : Jean Piat
Editions : Royer
Année : 1996
Format : 16 x 22 cm
Pages : 236
N° ISBN : 978-2-908670-33-2
 

     Jean Piat, l'un des quatre enfants de Joseph Piat, artisan tonnelier et commerçant et de Marguerite Chevet, institutrice, après une complète carrière dans l'Éducation nationale est revenu à Nouan, son pays natal, avec sa femme ellemême agent de l'Éducation nationale, pour y profiter ensemble de leurs retraites.
     Après avoir dirigé le Syndicat d'initiative pendant plusieurs années, il mène de pair la présidence du « Club des Brémailles », club des « anciens » et la recherche de tout ce qui a trait à la vie quotidienne à Nouan au XIXe siècle, plus spécialement entre 1820-1825 et 1911 avant la Grande Guerre. Pourquoi cette seule période ? Avec, peut-être, le petit espoir d'avoir le temps de prolonger ses recherches vers le 1er empire, les régimes qui l'ont précédé, la « Révolution ».
     Il a trouvé sur place à la Mairie, dans les écoles, au presbytère, chez les nouanais, un ensemble de documents très évocateurs, laissant peu de choses dans l'ombre, se réservant toute latitude pour se rendre aux Archives départementales ou orléanaises en quête de renseignements complémentaires.
Chaque jour, de découverte en découverte, son champ de recherches s'est étendu, le XIXe siècle à Nouan, pourtant modeste village, ayant été fertile en événements de toutes sortes : humains, politiques, économiques, sanitaires, culturels... Ce qui explique la diversité des chapitres.
     Jean Piat remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux qui, à divers titres, l'ont aidé.


Afficher plus >>