19,00
TVA incluse
Ajouter au panier

La corporation des bouchers à Limoges du XIIIe au XVIe siècle

Auteur : Grégory Parvaud
Editions: Alice Lyner
Année : 2010
Pages : 96
Format : 16 x 24 cm
N° ISBN : 978-2-918352-07-5

      

      La ville médiévale est le théâtre d'activités professionnelles variées. Parmi ces professions les métiers de l'alimentation ont une place fondamentale dans l'économie urbaine en raison de leur fonction nourricière. Dans cette économie, le boucher occupe une place emblématique et primordiale. En effet, contrairement à une idée reçue les habitants des villes au Moyen-Age sont de grands consommateurs de viande. Il en résulte une grande richesse du boucher dans les villes, ce qui lui vaut d'être bien souvent jalousé voire méprisé en raison de la nature même de son métier : la mise à mort.
     Au début du XIIIe siècle, grâce à une politique urbaine active, les consuls installent les bouchers dans l'enceinte du "Château" et ce dans un lieu précis en raison des nuisances occasionnées et les besoins du métier. Cependant cette mise à l'écart territoriale n'est pas sans conséquence sur la vie politique et économique. Les bouchers font preuve d'un esprit d'indépendance et de défiance envers les autorités consulaires.
     Cet esprit de "corps" se retrouve renforcé par l'emblème professionnel et religieux que constitue la chapelle Saint-Aurélien, visible encore de nos jours dans l'actuelle rue de la Boucherie.


L'auteur

     Né en Limousin, Grégory Parvaud entreprend des études à l' Université de Limoges. En 2006, il obtient le grade de Master en Histoire Médiévale suite à des travaux réalisés sur le thème des "Bouchers" et des métiers de l'alimentation à Limoges du XIIIe siècle au XVIe siècle. Les marginaux et le regard de la société sur ces derniers représentent ses principaux centres d'intérêt historiques.

Afficher plus >>


La corporation des bouchers à Limoges du XIIIe au XVIe siècle

19,00TVA incluse
Auteur : Grégory Parvaud
Editions: Alice Lyner
Année : 2010
Pages : 96
Format : 16 x 24 cm
N° ISBN : 978-2-918352-07-5

      

      La ville médiévale est le théâtre d'activités professionnelles variées. Parmi ces professions les métiers de l'alimentation ont une place fondamentale dans l'économie urbaine en raison de leur fonction nourricière. Dans cette économie, le boucher occupe une place emblématique et primordiale. En effet, contrairement à une idée reçue les habitants des villes au Moyen-Age sont de grands consommateurs de viande. Il en résulte une grande richesse du boucher dans les villes, ce qui lui vaut d'être bien souvent jalousé voire méprisé en raison de la nature même de son métier : la mise à mort.
     Au début du XIIIe siècle, grâce à une politique urbaine active, les consuls installent les bouchers dans l'enceinte du "Château" et ce dans un lieu précis en raison des nuisances occasionnées et les besoins du métier. Cependant cette mise à l'écart territoriale n'est pas sans conséquence sur la vie politique et économique. Les bouchers font preuve d'un esprit d'indépendance et de défiance envers les autorités consulaires.
     Cet esprit de "corps" se retrouve renforcé par l'emblème professionnel et religieux que constitue la chapelle Saint-Aurélien, visible encore de nos jours dans l'actuelle rue de la Boucherie.


L'auteur

     Né en Limousin, Grégory Parvaud entreprend des études à l' Université de Limoges. En 2006, il obtient le grade de Master en Histoire Médiévale suite à des travaux réalisés sur le thème des "Bouchers" et des métiers de l'alimentation à Limoges du XIIIe siècle au XVIe siècle. Les marginaux et le regard de la société sur ces derniers représentent ses principaux centres d'intérêt historiques.


Afficher plus >>


extraits_bouchers_limoges.pdf
Document Adobe Acrobat [148.3 KB]