18,00
TVA incluse
Ajouter au panier

Crimes et chocolat

Auteur : Chantal Pommier
Editions: Alice Lyner
Année : 2012
Pages : 196
Format : 15 x 21 cm
N° ISBN : 978-2-918352-37-2
 
 

   Quoi de plus sensuel, de plus festif que de siroter un chocolat mousseux ou de déguster une bouchée pralinée ? Qui soupçonnerait alors que le « nectar des dieux » pourrait sceller un pacte avec la mort ? Pourtant, dès que le « breuvage indien » fut découvert, on recensa des meurtres (ou tentatives) par « chocolat empoisonné ».

   Cette étude évoque quelques cas notoires : de l’évêque mexicain Don Bernard de Salazar (1630), en passant par le pape Clément XIV (1774) et plus récemment, à un élu autrichien (2008). D’autre part, les « crimes par chocolat » inspirèrent aussi écrivains et cinéastes (Sade, Agatha Christie, Chabrol…) qui les mirent en scène dans leurs œuvres.

   Si le chocolat, allié au poison, tue directement, il peut aussi détruire indirectement, insidieusement, faire mourir à petit feu les enfants dans les champs de cacaoyers ou éliminer ceux qui s’intéressent de trop près à la « filière cacao ».

   Enfin, étant le héros d’un livre intitulé « Chocolat », il conduisit son auteur, Alexandre Tarassov Rodionov, au peloton d’exécution.

 

L'auteur

   Professeur de lettres, comédienne, Chantal Pommier a d'abord écrit pour le théâtre et ensuite, étudié les similitudes entre George Sand et Colette, qu'elle a réunies dans une trilogie. Chocolatière à ses heures, elle s'est aussi intéressée aux "meurtres par chocolat empoisonné".

Afficher plus >>


Crimes et chocolat

18,00TVA incluse
Auteur : Chantal Pommier
Editions: Alice Lyner
Année : 2012
Pages : 196
Format : 15 x 21 cm
N° ISBN : 978-2-918352-37-2
 
 

   Quoi de plus sensuel, de plus festif que de siroter un chocolat mousseux ou de déguster une bouchée pralinée ? Qui soupçonnerait alors que le « nectar des dieux » pourrait sceller un pacte avec la mort ? Pourtant, dès que le « breuvage indien » fut découvert, on recensa des meurtres (ou tentatives) par « chocolat empoisonné ».

   Cette étude évoque quelques cas notoires : de l’évêque mexicain Don Bernard de Salazar (1630), en passant par le pape Clément XIV (1774) et plus récemment, à un élu autrichien (2008). D’autre part, les « crimes par chocolat » inspirèrent aussi écrivains et cinéastes (Sade, Agatha Christie, Chabrol…) qui les mirent en scène dans leurs œuvres.

   Si le chocolat, allié au poison, tue directement, il peut aussi détruire indirectement, insidieusement, faire mourir à petit feu les enfants dans les champs de cacaoyers ou éliminer ceux qui s’intéressent de trop près à la « filière cacao ».

   Enfin, étant le héros d’un livre intitulé « Chocolat », il conduisit son auteur, Alexandre Tarassov Rodionov, au peloton d’exécution.

 

L'auteur

   Professeur de lettres, comédienne, Chantal Pommier a d'abord écrit pour le théâtre et ensuite, étudié les similitudes entre George Sand et Colette, qu'elle a réunies dans une trilogie. Chocolatière à ses heures, elle s'est aussi intéressée aux "meurtres par chocolat empoisonné".


Afficher plus >>


La-Montagne-14-02-13.jpg
Image JPG [680.3 KB]
Chantal Pommier à l'émission de Pradel sur RTL
l-heure-du-crime-du-06-nov-2012.mp3
Fichier audio MP3 [32.1 MB]
Parisien-6-11-2012.jpg
Image JPG [796.2 KB]
Echo-val-oise-25-10-2012.jpg
Image JPG [847.6 KB]

On n'en parle sur "lecrime.fr"

http://www.lecrime.fr/presentation/crimes-et-chocolat