22,00
TVA incluse
Ajouter au panier

Contes de la Bretagne

Auteur : Marcel Divanach
Editions : Royer
Année : 1999
Format : 16 x 21 cm
Pages : 236
N° ISBN : 978-2-908670-64-6

 

     

     Ces 26 contes, choisis sur les thèmes du « merveilleux », du « Diable » et du « Sorcier », fleurent bon ces soirées d'antan, autour de l'âtre d'une vieille chaumière basse, meublée à l'ancienne, huche massive et vieux lits-clos à étages aux clous dorés. Les exploits de Jean à la Barre, du Filleul du Diable, et de Merlick appartiennent à la littérature orale de la Bretagne, profondément ancrée dans ses origines celtiques.
     Ce patrimoine, d'une richesse incomparable, contribue à la définition de l'identité bretonne.

    

L'auteur

     Instituteur et conteur, Marcel Divanach (1908-1978) se passionna pour les traditions populaires bretonnes. Son père, marin pêcheur, et un meunier, lui narrèrent de nombreux contes en breton qu'il recueillit et traduisit à l'intention de ses élèves. Ces contes, venus du fond des âges, furent, pour la plupart transmis oralement par des conteurs illettrés. Marcel Divanach regrettait de n'avoir pu tous les recueillir, et sa volonté de les publier n'avait d'égal que sa crainte de les voir tomber dans l'oubli.

Afficher plus >>


Contes de la Bretagne

22,00TVA incluse
Auteur : Marcel Divanach
Editions : Royer
Année : 1999
Format : 16 x 21 cm
Pages : 236
N° ISBN : 978-2-908670-64-6

 

     

     Ces 26 contes, choisis sur les thèmes du « merveilleux », du « Diable » et du « Sorcier », fleurent bon ces soirées d'antan, autour de l'âtre d'une vieille chaumière basse, meublée à l'ancienne, huche massive et vieux lits-clos à étages aux clous dorés. Les exploits de Jean à la Barre, du Filleul du Diable, et de Merlick appartiennent à la littérature orale de la Bretagne, profondément ancrée dans ses origines celtiques.
     Ce patrimoine, d'une richesse incomparable, contribue à la définition de l'identité bretonne.

    

L'auteur

     Instituteur et conteur, Marcel Divanach (1908-1978) se passionna pour les traditions populaires bretonnes. Son père, marin pêcheur, et un meunier, lui narrèrent de nombreux contes en breton qu'il recueillit et traduisit à l'intention de ses élèves. Ces contes, venus du fond des âges, furent, pour la plupart transmis oralement par des conteurs illettrés. Marcel Divanach regrettait de n'avoir pu tous les recueillir, et sa volonté de les publier n'avait d'égal que sa crainte de les voir tomber dans l'oubli.


Afficher plus >>