22,00
TVA incluse
Ajouter au panier

Talleyrand, l'apogée du sphinx

Auteur : André Beau
Editions: Royer
Année : 2007
Pages : 272
Format : 16 x 22 cm
N° ISBN : 978-2-908670-04-2
 

     Simple abbé de cour aux attitudes licencieuses, évêque jureur bientôt défait de sa condition d'ecclésiastique malgré lui, citoyen habilement réchappé des dangers de la Révolution, émigré heureux sur le territoire américain, puis, rentré en France le vent en poupe et déjà nommé membre de l'Institut aux meilleures heures du Directoire dont il sera le ministre, telles peuvent se résumer rapidement les premières années des évolutions publiques de Charles-Maurice Talleyrand-Périgord (1754-1799).
     Ce n'était qu'un début. La suite allait conduire notre personnage du Consulat à la Monarchie de Juillet, périodes également riches en péripéties de toutes sortes. C'est précisément le comportement de Talleyrand sous ces derniers régimes que l'auteur, André Beau, a entrepris d'observer au travers des écrits de son héros, mais aussi de ses familiers ou encore dans les mémoires de ses contemporains.
     Après un Talleyrand - Chronique indiscrète de la vie d'un Prince - Consulat - Empire - Restauration, voici le fruit des captivantes recherches menées sur le fidèle serviteur de Louis-Philippe, en prélude à une réconciliation avec l'Eglise catholique.
     Grâce à l'approche d'un grand nombre d'inédits et de témoignages mal connus, pour la plupart, parus vers la fin du XIX` siècle, Talleyrand, véritable sphinx des temps modernes, nous entraîne ici de Paris à Londres, de Londres à Valençay, de Valençay à Rochecotte, quand ce n'est pas vers d'autres lieux.
Nous l'avions quitté au soir des journées de Juillet 1830. Nous e retrouvons, entamant son ultime parcours, son pied infirme de plus en plus pesant. L'auteur aimerait faire partager au lecteur les faits et les gestes du spirituel châtelain de Valençay, sur l'épaule duquel se penche en permanence sa tendre nièce, et vraisemblablement maîtresse, la duchesse de Dino. D'autres personnages plus ou moins en vue à l'époque gravitent autour de ces deux figures principales pour livrer à notre curiosité une société révolue, certes, mais brillante.

Afficher plus >>


Talleyrand, l'apogée du sphinx

22,00TVA incluse
Auteur : André Beau
Editions: Royer
Année : 2007
Pages : 272
Format : 16 x 22 cm
N° ISBN : 978-2-908670-04-2
 

     Simple abbé de cour aux attitudes licencieuses, évêque jureur bientôt défait de sa condition d'ecclésiastique malgré lui, citoyen habilement réchappé des dangers de la Révolution, émigré heureux sur le territoire américain, puis, rentré en France le vent en poupe et déjà nommé membre de l'Institut aux meilleures heures du Directoire dont il sera le ministre, telles peuvent se résumer rapidement les premières années des évolutions publiques de Charles-Maurice Talleyrand-Périgord (1754-1799).
     Ce n'était qu'un début. La suite allait conduire notre personnage du Consulat à la Monarchie de Juillet, périodes également riches en péripéties de toutes sortes. C'est précisément le comportement de Talleyrand sous ces derniers régimes que l'auteur, André Beau, a entrepris d'observer au travers des écrits de son héros, mais aussi de ses familiers ou encore dans les mémoires de ses contemporains.
     Après un Talleyrand - Chronique indiscrète de la vie d'un Prince - Consulat - Empire - Restauration, voici le fruit des captivantes recherches menées sur le fidèle serviteur de Louis-Philippe, en prélude à une réconciliation avec l'Eglise catholique.
     Grâce à l'approche d'un grand nombre d'inédits et de témoignages mal connus, pour la plupart, parus vers la fin du XIX` siècle, Talleyrand, véritable sphinx des temps modernes, nous entraîne ici de Paris à Londres, de Londres à Valençay, de Valençay à Rochecotte, quand ce n'est pas vers d'autres lieux.
Nous l'avions quitté au soir des journées de Juillet 1830. Nous e retrouvons, entamant son ultime parcours, son pied infirme de plus en plus pesant. L'auteur aimerait faire partager au lecteur les faits et les gestes du spirituel châtelain de Valençay, sur l'épaule duquel se penche en permanence sa tendre nièce, et vraisemblablement maîtresse, la duchesse de Dino. D'autres personnages plus ou moins en vue à l'époque gravitent autour de ces deux figures principales pour livrer à notre curiosité une société révolue, certes, mais brillante.


Afficher plus >>